Remise des Diplômes 2022 : Une soirée éclatante au Théâtre des Folies Bergères

Remise des Diplômes 2022 : Une soirée éclatante au Théâtre des Folies Bergères

La soirée du 3 juin 2023 a été une étape marquante dans le parcours des près de 650 diplômés de la promotion 2022 (dont une pensée toute particulière à celles et ceux qui n’ont pas fini leurs stages). Les organisateurs de la Cérémonie de Remise des Diplômes, plus communément appelée RDD, ont cette année organisé la cérémonie au Théâtre des Folies Bergères. Près de 500 étudiants étaient représentés, qui ont pu inviter jusqu’à deux personnes dans les coulisses. Un nombre fou de personnes présentes ont ainsi comblé les 1500 places disponibles du théâtre.

Déroulement de la soirée

Salle comble de la cérémonie
La salle était comble ce soir

Les diplômés, vêtus des typiques toques, toges et écharpes, sont arrivés dans les gradins pour un spectacle qui débuta à 16h. 1h30 était prévue pour la distribution des diplômes papier, protégés par un superbe étui en simili-cuir bleu marine. Efreestyle a ouvert le bal avec une pyramide humaine, et les groupes de diplômés ont défilé sur la scène. Chacun a eu droit à son moment de gloire, célébrant chaque réussite individuelle.

Les majors de promos, 18 au total, ont reçu un tonnerre d’applaudissements avec deux mentions spéciales pour Rudy Fernando, major des major du programme grande école (majeure Logiciels et Systèmes d’Information) ainsi que Justine Palladini, major des major du programme des experts du numérique (majeure Networks & Security Manager).

Les discours inspirants de la Cérémonie de Remise des Diplômes

Les discours ont été un autre point marquant de la soirée. Frédéric Meunier a partagé des mots inspirants sur la culture efreienne et la responsabilité future des ingénieurs, pour officiellement démarrer la Cérémonie de Remise des Diplômes. On n’oublie pas la piqûre de rappel sur l’inscription dans le réseau des alumni (une dizaine pendant toute la soirée, nous avons compté). Nathalie Henon, présidente d’Iron Mountain France, alumni efreienne promo 1988 et ingénieure de talent a poursuivi les festivités. Ses mots sur la passion et la détermination ont fait écho à l’épisode du podcast Keytime d’Efrei Alumni qui lui était dédié.

Frédéric Meunier inaugurant la cérémonie de remise des diplômes au pupitre
Discours de Frédéric Meunier

L’humour n’était pas en reste lorsque le directeur du programme grande école, Nicolas Sicard, a révélé avoir oublié son discours. Rejoignant les pirouettes des spectaculaires danseurs et danseuses d’Efreestyle, monsieur Sicard a expliqué avoir usé de notre outil préféré en trois lettres pour générer son introduction. Emmanuel Peter, directeur du programme experts a lui aussi félicité les diplômés du programme.

La soirée a eu droit à deux autres splendides performances d’Efreestyle des pôles Rock et Hip Hop pour entrecouper le passage des groupes de diplômés. Trois membres de Yé Mistikrik ont animé un dernier QCM plein d’humour pour les promus. C’est pour ces moments de célébration d’une communauté que nous apprécions autant les associations artistiques.

Quatre danseurs d'Efreestyle
Performance d’Efreestyle

Des vidéos de témoignages ont été présentées, dont une avec Roxane Chevallier, l’ancienne responsable associative et Cathy Fonteneau, la responsable des relations alumni, et une autre sur le format « La Boîte à Questions » sur Canal + impliquant des étudiants dans la salle, ajoutant une touche personnelle à l’événement.

Un buffet pour finir en beauté

À la fin de la soirée, les diplômés et leurs parents et amis ont profité du buffet. Beaucoup ont retrouvé d’anciennes connaissances qu’ils n’avaient pas vu parfois pendant plusieurs années (doubles diplômes notamment). L’organisation avait prévu des stands de photo pour immortaliser ces moments ainsi que des témoignages face caméra que l’on retrouvera certainement sur les réseaux de l’école. La soirée s’est terminée à 20h mais certains en ont profité pour se retrouver sur les quais de Seine, ajoutant une touche parisienne pittoresque à la célébration.

La Cérémonie de Remise des Diplômes a célébré cette année une promotion ayant contribué à l’amélioration de l’école et a ce qu’elle est devenue aujourd’hui. Une chance d’avoir pu se retrouver dans un lieu si charmant de Paris, choix qui a été salué par de nombreux étudiants. Félicitations aux diplômés de la promotion 2022 !

Photos : Timothé CHAUVET (les photos prises par Efrei Picture Studio seront disponibles sur leur site)

Les 6 valeurs de l’Efrei illustrées

Les 6 valeurs de l’Efrei illustrées

Vous rappelez-vous de ce mur au sein du campus principal d’Efrei Paris, sur lequel figuraient des mots stylisés ? Cette œuvre de street art n’est désormais plus, et jusque-là nous ne savions pas nécessairement ce que voulaient dire ces mots. Anne Edvire, Chief Happiness Officer (CHO) de l’Efrei, accompagnée de son équipe Bien Vivre Ensemble, ont voulu lui redonner sens.

Saviez-vous que les valeurs de l’Efrei ont été peintes, il y a 10 ans, sur un mur où figure désormais le tout nouveau Innovation Lab ? Ces valeurs, au nombre de 6, ont été inscrites au graffiti afin de représenter graphiquement la philosophie efreienne. Ces valeurs sont « Exigence, Audace, Agilité, Créativité, Solidarité, Proximité » .

Au-delà de l’aspect purement visuel qui leur ont été attribuées, ces valeurs ont souvent été oubliées, et la démolition de ce mur était plus que symbolique. Il était donc question de redonner sens à ces 6 valeurs.

L’équipe Bien Vivre Ensemble, chargée de promouvoir et faire vivre ces valeurs

Anne Edvire, CHO de l’équipe administrative de l’Efrei, a fait appel à des personnes de tous horizons. Équipe enseignante, membres de l’administration, intervenants et élèves ont travaillé conjointement pour redonner un sens au « mur des valeurs » , parti en même temps que l’ancienne pelouse.

Charte des valeurs de l’Efrei, illustrée par Cécile Magot

Présentée lors des amphis d’information des promotions, cette charte de valeurs a été travaillée par l’équipe Bien Vivre Ensemble. Elle a pour ambition de ne pas concerner seulement les étudiant·es, mais aussi toute personne présente sur le campus. Ce projet lancé discrètement en février 2020 en est aujourd’hui à son aboutissement, grâce à son illustration par Cécile Magot. Elle se nomme fièrement « Affirmons le droit à la différence » , une manière de solidariser toutes les personnes présentes sur le campus.

Et vous, comment représenteriez vous les valeurs de l’école ? La direction lance un appel à idées pour remplacer la fresque disparue au travers du concours Be Efrei. Inscriptions jusqu’au 20 décembre 2020.

Voici comment l’auteur de ces lignes se représente les valeurs de l’école, à vous de réagir et proposer votre propre interprétation :

Solidarité

Dans un campus où chaque personne est différent·e, la solidarité est de mise. Nos rapports, de plus en plus interdépendants, impliquent qu’il faut savoir se montrer solidaire envers son prochain pour soi-même s’élever. Cette solidarité se manifeste en proposant son aide aux personnes en difficulté quand cette aide ne nous met pas soi-même en difficulté. C’est aussi en intégrant que chaque personne vivant sur ce campus en est un représentant, qu’il apparaît important de respecter l’image de son école à tout moment, afin d’être solidaire envers ses (futurs) camarades/collègues.

Exigence

L’exigence passe notamment par le respect d’autrui, en étant assidu·e, et ponctuel·le aux cours/réunions, mais aussi en ne jetant pas des déchets par terre, en évitant de faire du bruit… En un sens, favoriser la collaboration et l’apprentissage.

Proximité

Tout comme nos relations, ces valeurs sont interdépendantes. La proximité passe par la solidarité et l’exigence. Ainsi, il faut savoir se rapprocher de son entourage en se rendant disponible, en leur offrant son écoute, en apportant des solutions au plus proche des besoins, et en s’adaptant à toute situation, afin de favoriser nos rapports.

Créativité

Pour être professionnel·le tout terrain, il faut savoir faire preuve de proximité et de créativité. Les obstacles ne sont que des défis, et de nouvelles solutions peuvent être apportées à chaque problème. Il faut aussi savoir créer par soi-même en évitant le plagiat, tout en restant à proximité du terrain et en s’adaptant au travail déjà accompli.

Agilité

Être créatif·ve c’est aussi savoir faire preuve d’agilité. Il est normal et acceptable de faire des erreurs, car c’est ce qui nous permet d’aller plus loin. Il faut aussi en tirer les enseignements afin de progresser mutuellement ; que ce soit une erreur de notre part ou celle de quelqu’un d’autre.

Audace

Vient la dernière valeur qui n’est pas des moindres : l’audace. Il est nécessaire, afin de permettre à soi-même et à autrui de progresser, de prendre des initiatives pour le bien commun. Mais ces initiatives se manifestent aussi en aidant les personnes vulnérables face à un danger, afin de refuser la violence d’autrui. C’est aussi avoir l’audace de ne pas rejeter la faute sur les autres pour le bien commun.

Avoir des valeurs est primordial quand on veut être proactif·ve dans la vie. Les 6 valeurs de l’équipe Bien Vivre Ensemble ont le mérite de proposer des valeurs travaillées avec des personnes de tous les horizons du campus.

Ainsi, vous pouvez partager votre adhésion à ces valeurs en les partageant sur vos réseaux sociaux (notamment LinkedIn) et vous engager à les respecter dans vos décisions professionnelles. C’est en acceptant les différences entre chaque personne d’Efrei Paris que nous pourrons aller plus loin.

Finale de la 9e édition du Grand Discours

Finale de la 9e édition du Grand Discours

Ce Jeudi 11 juin 2020 avait lieu la finale du Grand Discours 2020 des L2, une présentation qui récompensait le meilleur plaidoyer parmi ceux des 17 participants retenus.

17 participants se sont fait face pour le concours du Grand Discours 2020 qui a eu lieu ce jeudi 11 juin.

Pour rappel, le grand discours est un projet important qui se déroule dans le cadre du module de communication en L2 : chaque étudiant doit défendre un sujet qui lui tient à cœur et doit l’exprimer sous forme d’un plaidoyer. Chaque année a lieu de très bonnes représentations et cette année n’a pas dérogé à la règle.

Malgré des circonstances particulières, cette finale n’a donc finalement pas été entravée et a eu lieu sur Microsoft Teams. Bien évidemment, la finale n’était pas aussi resplendissante que dans le grand amphithéâtre du campus, cependant elle a tout de même eu lieu sans réel problème technique.

Le Jury était composé de plusieurs personnes, 3 personnes internes à l’EFREI et 3 personnes externes venant d’entreprises ou d’organismes extérieurs :

  • Jean Soma : Responsable du département des sciences humaines et communication d’EFREI Paris
  • Faten Chakchouk : Responsable du département informatique d’EFREI Paris
  • Clara Boissier : Professeur permanente dans le département des sciences humaines et communication
  • Stéphane Delaunay : Directeur de la communication et du mécénat au SAMU Social de Paris
  • Paola Pitault : Campus Manager IT à la Société Générale
  • Anne-Laure Delmas : Responsable de département chez AGAP2 IT

Quant aux participants, ils étaient nombreux et avec des sujet très variés :

  • Enzo Filangi : Pour l’anonymat
  • Yann Courtemanche : Pour le conflit
  • Marie Alessandri : Pour les préjugés
  • Alan Rafaraharimbola : Pour la non-virilité
  • Armand Boudin : Pour les jeux vidéos
  • Victor Goetschy : Éloge de la conquête spatiale
  • Robin Hetet : Pour un supplément d’humanité
  • Chloé Stephan : Pour le féminisme, de A à XY.
  • Déborah Recoursé : Éloge du théâtre
  • Matthieu Andréani : Pour les introvertis
  • Emeline Lahaye : Pour la slow-fashion
  • Emmanuelle Raimbault : Tous égaux face au cancer
  • Sahbi Moatemri : Pour la laïcité
  • Léonie Gresser : Pour la défense de la maladie de l’âme
  • Victorine Richard : Pour Marie-Antoinette
  • Marie Aspro : Défense de l’anti-Lobbyisme
  • Timothée Casini : Être Ami plutôt qu’amant
Sahbi Moatemri lors de son passage sur son discours pour la laïcité

En outre, pour cette édition, des lots pour les personnes qui étaient situées sur le podium ont été discernés :

  • Première prix : Un abonnement annuel au journal Le Monde
  • Deuxième prix : Un abonnement semestriel au journal Le Monde
  • Troisième prix : Un abonnement annuel au journal Philosophie magasine

Au cours de cette séance, les vainqueurs ont été désignés par le jury :

  • Dans la catégorie coup de cœur : Marie Alessandri et Alan Rafaraharimbola pour leurs passages respectifs sur les préjugés et la non-virilité
  • A la troisième place : Robin Hetet pour le supplément d’humanité
  • A la deuxième place : Victorine Richard pour Marie-Antoinette
  • A la première place : Chloé Stephan pour le féminisme de A à XY.

Félicitations à elles et eux et à toutes les personnes ayant participé à cette finale, leurs passages seront sûrement disponibles prochainement sur la chaîne Youtube d’EFREI Paris.

Techday 2020, format virtuel

Techday 2020, format virtuel

Ce mercredi 10 juin, 14 équipes ont été sélectionnées pour pitcher, en 5 minutes, leurs projets transverses. Une présentation d’un nouveau monde, qui, due aux circonstances, s’est déroulée sur la plateforme Zoom.

14 équipes – ce sont deux de plus qu’en 2019 – de projets transverses ont pitché leur travail ce mercredi. Rana FARHA a invité les efreien.nes à assister au Techday 2020 sur Zoom, pour une présentation d’un nouveau genre.

7 équipes de projets transverses de L2 et 7 équipes en L3 ont eu moins d’une semaine pour préparer leur pitch et les présenter aux participants pour le 2e Techday de l’Efrei. En collaboration avec Jean SOMA du département communication, les équipes ont toutes élaboré un nouveau pitch.

Le jury du Techday 2020

Cette année, les entreprises n’ont pas répondu à l’appel pour participer au jury. En effet, celui-ci était composé de :

  • Frédéric MEUNIER, Directeur général d’Efrei Paris
  • Philippe VOLLE, Directeur de l’innovation et de la recherche
  • Nicolas SICARD, Directeur des études
  • Rana FARHA, Directrice des études du cycle L
  • Murielle AGBO, Responsable de l’Incubateur 
  • Faten CHAKCHOUK, Responsable du département informatique
  • Jacques AUGUSTIN, Responsable de la majeure Software Engineering 
  • Etienne LAMBERT, Ingénieur Techno-pédagogique
  • Jean SOMA, Responsable du département Sciences humaines & communication

Les équipes gagnantes du Techday 2020

Deux heures après les présentations, l’équipe du jury a délibéré. Un jury qui s’est dit « enthousiaste » par tous les projets. Pendant la délibération, les étudiants ont pu voter pour le projet coup de cœur sur menti.com.

Ainsi, les projets qui se sont démarqués sont :

  • En première position : Durdur.education, qui remportent des passages pour certifications (Java, BDD, C, Python)
  • À la seconde place : Alappel.fr, qui remportent un abonnement d’1 an à Science & Vie
  • Au bas du podium : No Hand Gamer, qui remportent un abonnement de 6 mois au Bimensuel du Net
  • En coup de cœur des étudiants : Meet & Study, qui remportent un abonnement de 6 mois au Bimensuel du Net
  • Mentions spéciales : SmartFlux et Travélélé
  • Chaque équipe observera un bonus de 2 points sur sa note

NO HAND GAMER (L2) 

Extrait de la vidéo du pitch de No Hand Gamer

No Hand Gamer est une manette du nouveau genre permettant aux personnes n’ayant pas la mobilité de leurs bras de jouer à leurs jeux vidéos préférés, tout cela en utilisant leurs pieds.

L’équipe de No Hand Gamer

BLINDSPOT (L3)

Extrait du pitch de BlindSpot

BlindSpot est un système d’audio-guidage pour malvoyants. La technologie utilise l’intelligence artificielle afin de reconnaître des éléments dans l’environnement de la personne, dont les feux de piétons.

MEMORY (L2)

Extrait du pitch de Memory

Memory est une application qui a pour but de prévenir la maladie d’Alzheimer. Quatre options de l’application permettent aux personnes âgées d’améliorer leur mémoire : jeux, calendrier, découverte et informations.

L’équipe de Memory

HELP DAY (L2)

Extrait de la vidéo du pitch d’Help Day

Help Day est une application permettant de faciliter la mise en relation entre bénévoles et personnes ayant besoin d’aide (personnes âgées ou handicapées). Les « Helpers » peuvent ainsi servir ces personnes.

L’équipe Help Day

COVOIT-COURSES (L2)

Extrait du pitch de Convoit-Courses

Covoit-Courses est un site internet permettant aux personnes à mobilité réduite de se faire aider pour leurs courses. Des volontaires pourront ainsi les aider en récupérant leurs courses à leur place.

L’équipe Convoit-Courses

SYNERGO-VATAR (L3)

Extrait du pitch de Synergo-vatar

Synergo-Vatar est un site web permettant de visualiser les micro-gestes inconscients de la synergologie. Cette discipline, récente, associe ces gestes à des émotions inconscientes.

LOCKNEST (L3)

Extrait du pitch de Locknest

Locknest est une application permettant de ne plus perdre les preuves depuis son smartphone lors d’une agression. Ainsi, audio et vidéo sont automatiquement envoyés vers un serveur pour les sauvegarder.

L’équipe de Locknest

GESTIONNAIRE DE DONS CERTIFIES (GDC) (L3)

Extrait du pitch de GDC

Gestionnaire de Dons Certifiés est un outil permettant de fiabiliser l’envoi de dons afin d’éviter les détournements d’argent. Les ONG seront ainsi certifiées et validées par l’équipe.

L’équipe GDC

B.GREEN (L2)

Extrait du pitch de B.Green

B.Green est un sondage en ligne permettant d’analyser l’empreinte écologique des personnes qui y répondent. L’outil utilise les technologies du machine learning afin de fournir des réponses optimales.

L’équipe de B.Green, extrait du pitch

SMARTFLUX (L2)

Extrait du pitch de SmartFlux

SmartFlux est une technologie permettant d’ajuster la production et la consommation énergétique afin d’amoindrir le gaspillage. L’outil utilise le machine learning afin de prédire la consommation des foyers.

Membres de l’équipe de SmartFlux

MEET & STUDY (L2)

Extrait du pitch de Meet & Study

Meet & Study est une application permettant aux personnes d’une même résidence de s’entre-aider et de communiquer entre eux.

ALAPPEL (L3)

Extrait tiré du pitch d’Alappel

Alappel est un outil permettant d’automatiser l’émargement des étudiants en cours. L’intérêt est simple : faciliter l’appel, réduire le gaspillage de papier et automatiser cette tâche. Leur site est déjà en ligne via https://alappel.fr

Membres de l’équipe Alappel

DURDUR.EDUCATION (L3)

Extrait du pitch de Durdur.education

Durdur.education est un outil en ligne voulant faciliter le partage de ressources entre étudiants. Contrairement à Efreidoc, Durdur.education permet à n’importe-qui de partager du contenu, tout en assurant la qualité des ressources.

L’équipe de Durdur.education

TRAVÉLÉLÉ (L3)

Maquette du Travélélé tirée du pitch

Travélélé est un ukulélé électrique imprimé en 3D. En un sens, il permet aux personnes voulant apprendre cet instrument de faire sortir le son de leur production soit vers des écouteurs, soit vers un haut-parleur local.

Webinaire sur Zoom pour  les étudiants L2/L3

Webinaire sur Zoom pour les étudiants L2/L3

Jeudi 14 mai, Rana Farha invite les étudiants en L2 et L3 à rejoindre une conférence sur Zoom à 16h. Au programme : réunion d’échange de 2h sur le confinement, les contrôles, la tricherie et bien d’autres questions.

Presque 250 participants, c’est ce qu’a annoncé Nicolas Sicard à la lancée du webinar. Frédéric Meunier a ouvert la session en précisant les points allant être abordés. Il s’est félicité de la mobilisation des enseignants et des étudiants sur le confinement.

Les évaluations sont parfois compliquées à gérer. M Meunier a rappelé que la plupart d’entre-elles se sont bien déroulées, toutefois la direction des études a fait remonter des problèmes concernant l’équitabilité des évaluations.

Nicolas Sicard, directeur des études, a invité les étudiants à communiquer dans cette période d’isolement. « Pensez à communiquer si vous avez des problèmes avec vos responsables pédagogiques de promotion. C’est toujours difficile d’admettre d’être en difficulté mais il faut en parler » .

Il a aussi abordé le sujet du copiage et du plagiat. « Il faut être prudent, si on se rend compte qu’il y a des abus on devra sanctionner. Nous vous invitons à être responsables » .

Une fois les présentations effectuées, l’équipe a fait place aux questions posées dans le chat de Zoom, que Anne Edvire, Chief Happiness Officer, a relaté tout au long du webinar

Doit-on toujours payer la scolarité ? Aura-t-on des remises ?

F. Meunier : La question était de savoir si l’investissement des enseignants étant croissante devrait être rémunéré en conséquence, d’un autre point de vue. 2/3 du budget est prévu pour les ressources humaines, « plus à votre côté que d’habitude » . Le reste est dédié aux locaux, aux systèmes d’informations toujours plus sollicités, et globalement il n’est pas possible de faire d’économies. L’école a donc pris la décision de le pas modifier les frais de scolarité.

Pensez-vous garder ce mode de fonctionnement dans certaines matières ?

F. Meunier, N. Sicard et R. Farha : À court terme, il ne devrait pas y avoir trop de phases de reconfinement. On ne sait pas combien de temps cette situation va durer. À l’école, les locaux ne permettent pas la distanciation.

Sur le moyen-long terme, il n’est pas exclu que certains cours se feront de manière distancielle. Les outils ne sont pas les mêmes entre les enseignements distanciels et présentiels, et certains ont plus de mal à les adopter. La solution pour permettre un retour au campus serait d’hybrider les enseignements selon la pertinence du cas par cas.

Pour les étudiants vivant loin de la capitale, il sera nécessaire de revenir pour la rentrée afin de suivre ces cours en physique. C’est aussi pour garder les exigences de la CTI qu’il faudra trouver un équilibre.

L’équipe pédagogique invite les étudiants à remonter leurs problèmes

Les cours à distance demandent une charge accrue de travail, comme pour les projets transverse. Pour les L2, le rendu sur l’impact environnemental est annulé, à titre d’exemple. R. Farha invite les étudiants à remonter les problèmes rencontrés afin de faciliter cette année pour tout le monde.

L’équipe prévoit une présentation du programme L3 et des majeures, le 2 juin, ainsi qu’un forum des majeures pour affiner le choix pour la suite. À l’issu de ce forum, les inscriptions pour les majeures seront ouvertes.

webinaire L2 sur Zoom
Le webinaire sur Zoom de l’équipe de l’Efrei

Des nouvelles de la résidence étudiante qui devait ouvrir en septembre ?

F. Meunier : D’ici septembre, la résidence devrait ouvrir. Sergic-Residences s’occupe de son ouverture, et devrait respecter les délais, bien que le 15 novembre serait une date plus raisonnable. Toutefois, les promoteurs immobiliers vont faire de leur mieux afin d’ouvrir la résidence en septembre.

Si les cours de septembre se font à distance, serons-nous dans l’obligation de prendre un logement ?

F. Meunier : La majorité des enseignements sont plus efficaces en présentiel, bien que le distanciel est plus intéressant pour certains modules. C’est pourquoi que la présence sur le campus sera requise dans certains cas. L’équipe de planification travaille sur le sujet, mais a écarté l’idée de faire du 100% à distance.

En vue du déconfinement, l’Efrei devrait-elle reprendre des périodes de présentiel pour le TOEIC ?

N. Sicard, K. Moran et F. Meunier : L’objectif est de faire appliquer les conditions de passage de L3 vers la M1 sur le niveau du TOEIC. Toutefois, ce concours demande une présence de nombreuses personnes en même temps dans une même salle.

C’est pourquoi les organisateurs de la certification proposent une option d’évaluation officielle à distance avec l’exploitation de la webcam de l’ordinateur et de la caméra du téléphone. De nombreuses certifications professionnelles se font de cette manière. D’autres informations seront précisées à l’avenir.

Les étudiants sélectionnés pour l’alternance seront-ils aidés pour la recherche d’un contrat ?

N. Sicard et F. Meunier : Le service des relations entreprises peut aider ces élèves. Le CFA peut aussi aider les futurs alternants à trouver des entreprises.

Un mail a été envoyé concernant du volontariat pour le SWIM, toutefois elles demandent 35h par semaine d’investissement

N. Sicard et C. Michel : Des aménagements ont déjà été faits pour cette situation. Les étudiants en L3 peuvent bénéficier d’une situation exceptionnelle à l’instar des M1 et M2.

Est-ce que je devrais repasser le TOEIC en juin si j’ai un niveau satisfaisant ?

K. Moran : Pour le passage en M1 il faut avoir un minimum de 600 points. Si ce pallier a été passé, le passage ne sera pas un problème. Les options pour le classement dans les groupes de niveaux en communication sont actuellement étudiées et l’équipe reviendra sur le sujet par la suite.

Le projet transverse étant un projet d’entreprise, serait-il envisageable de le reporter voire de l’annuler étant donné que des entreprises reportent elles-mêmes leurs projets ?

R. Farha : La construction du prototype peut être compliqué et les tuteurs prendront en compte ce point dans l’évaluation. Toutefois, ce projet ne sera pas annulé car ces conditions pourraient se représenter à l’avenir.

Allons-nous avoir le classement pour le semestre 3 ?

R. Farha : On approche de la fin de l’année donc le classement sera publié en fin d’année

Moodle permet d’avoir une marge pour les problèmes de connexion, mais certains professeurs ne l’utilisent pas. Sera-t-elle employée à l’avenir ?

F. Chakchouk : L’équipe tient en compte ces problèmes et a pu rattraper les problèmes techniques de la majorité des épreuves (notamment en bases de données 2 en L3). En aucun cas les étudiants ne serons responsables des problèmes techniques.

Les conditions d’examens sont parfois défavorables. Parfois contre la tricherie, mais souvent au détriment des étudiants (ne pas pouvoir revenir en arrière, trop de questions pour le temps imparti…)

F. Chakchouk, N. Sicard : Il y a certaines difficultés et imperfections sur l’élaboration des QCM, mais l’équipe fera de son mieux pour améliorer la qualité des examens.

Certains examens peuvent paraître impossibles en vue du temps imparti pour réaliser les QCM, mais c’est une résolution contre la tricherie. Dans tous les cas, tous les étudiants disposent des mêmes conditions donc il ne faut pas se faire abattre par ces conditions.

Les programmes S5 et S6 sont-ils inversés ?

R. Farha : C’est presque ça, à quelques modules près

Comment les doubles diplômes vont-ils être réalisés ?

A. Béhar : Les présentations des doubles diplômes seront faites en septembre

En L2 bio, comment les TP de biologie vont-ils être réalisés ?

R. Farha, M. Mathew : L’équipe a reçu des informations du CNAM disant que les étudiants ne pourront pas être accueillis pour leurs TP. S’il n’y a aucune option, l’équipe envisage d’annuler certaines matières.

M. Mathew envisage déjà d’utiliser des datasets en ligne pour les TP.

Serait-il envisageable de changer le coefficient de projets plus lourds que de simples DE sous format QCM ?

R. Farha : Il n’est pas possible de changer des coefficients déjà établis en cours de route, mais l’équipe peut l’envisager.

Il y a eu beaucoup de retours sur le dysfonctionnement des majeures en cybersécurité et en avionique et espace, est-ce qu’il y aura des dispositions pour les améliorer ?

F. Meunier : L’école a du faire face au départ de deux personnes importantes dans ces majeures, et les élèves ont été impactés directement et indirectement par cette transition difficile.

Pour pallier les départs, l’école a recruté beaucoup d’intervenants qualifiés pour les enseignements, et compte ouvrir deux groupes spécialisés pour la majeure cybersécurité. Des certifications en cybersécurité ont été mises en place, peut-être avec un peu de retard cette année.

L’école compte créer l’Efrei Cyber Academy qui devrait donner plus de visibilité aux étudiants. M Meunier insiste sur les efforts mis en place pour ces majeures.

Est-ce que le WEI aura lieu ?

F. Meunier : Il faudra faire recours à la créativité pour intégrer les étudiants mais il n’est pas raisonnable de faire un weekend tel qu’on l’a connu cette année

Serait-il possible d’avoir des DE blancs ?

F. Chakchouk : L’équipe travaille dessus pour un futur proche, afin d’avoir une base de données de questions qui seraient différentes de celles des examens

On peut mieux tricher sur un QCM que sur des questions ouvertes

N. Sicard, H. Kassel et F. Chakchouk : Il est tout aussi facile de tricher sur des questions ouvertes que sur des QCM. C’est une façon de faire que l’équipe a jugé pertinente. Il y a certes des défauts, mais ce n’est pas uniquement pour limiter la triche. L’équipe expérimente déjà sur la possibilité d’avoir des sujets différents par étudiant.

L’année de L3 new sera-t-elle écourtée ?

R. Farha et C. Michel : Les étudiants devraient revenir sur le campus en juin afin de faire un travail de préparation. L’élaboration du travail est en cours. Les visa d’études dans différentes destinations ne permettent pas de rester de manière illimitée dans des destinations.

Est-ce normal que les notes de LV2 ont disparu de MyEfrei ?

R. Farha : Non, la LV2 est maintenue

Les notes en S5 sont différentes en fonction des destinations. Seront-elles égalisées ?

R. Farha : Elles ont déjà été harmonisées selon les modalités d’évaluation des différents pays

Des prises électriques en amphi A à la rentrée ?

F. Meunier : Ça demande de refaire tout l’amphi et l’école ne peut pas tout faire en même temps. Il n’y en aura pas plus à la rentrée

Pourquoi ne pas prendre la moyenne des 3 premières années au lieu du S5 et S6 pour le choix des majeures ?

R. Farha : Les L3 et les L3 new n’ont pas le même parcours en L1 et en L2, donc l’équitabilité a été tranchée sur les notes en S5 et en S6.

Les rattrapages seront faits en ligne ou à l’Efrei ?

R. Farha : En ligne, quelque-soit le semestre

Concernant le délai pour réaliser les QCM, ceux-ci sont trop courts pour les faire sans stresser. Beaucoup d’élèves disent ne plus pouvoir continuer car les inégalités se creusent

A. Edvire et F. Meunier : Il y a énormément de retours qui seront pris en compte. Dans tous les cas, la remontée des dysfonctionnements est essentielle pour améliorer la qualité des enseignements. L’équipe doit cependant garder des points de contrôle pour mesurer les acquis des étudiants.

Malgré la triche et les sanctions, les acquis sont nécessaires dans le monde du travail. L’équipe conçoit les insatisfactions de certaines évaluations mais incite les étudiants à donner leur meilleur pour les terminer dans le temps imparti

Une réponse d’Étienne Lambert a particulièrement retenu l’attention :

webinaire L2 sur Zoom
Réponde d’Étienne Lambert sur les modalités des examens

La licence UPEM est-elle maintenue ?

R. Farha : Il faut toutes les notes afin d’avoir de pouvoir les envoyer, mais la licence est bien maintenue