Sélectionner une page
Florian raconte son initiation au parachutisme

Florian raconte son initiation au parachutisme

EFREI Para organise régulièrement des weekends d’initiation au parachutisme. Florian Marques, loin d’avoir eu la meilleure expérience avec les hauteurs, a décidé de faire du parachutisme… Mais pas sans une initiation digne de ce nom.

Post-scriptum : Florian a depuis réalisé son premier saut en parachute

Le weekend du 3-4 octobre 2020 était, pour une dizaine d’efreiens, dédié au parachutisme. Efrei Para, grâce à son partenariat avec l’ASPU (Association Sportive de Parachutisme Universitaire), a réussi à préparer un weekend d’initiation au parachutisme entre deux confinements.

Florian Marques a connu EFREI Para lors du forum des associations, l’année dernière. Un étudiant pliait son parachute, et a attisé la curiosité de Florian. Celui-ci avait jusque-là seulement fait du saut à l’élastique.

Florian porte la chouette Efrei pour son initiation © Florian Marques Audrey MATZINGER

N’ayant jamais pris l’avion (il est en alternance, il n’a donc pas fait l’immersion de L3), Florian avait quelques appréhensions du vide. Son saut à l’élastique qu’il avait fait deux ans auparavant, de son côté, était un peu effrayant. Le système était rafistolé au scotch : pas de quoi être vraiment rassuré. Heureusement, il n’a rien eu ; mais c’est grâce à cette expérience qu’il a su à quel point le saut en parachute était beaucoup + encadré que le saut à l’élastique.

Une grue m’avait tracté dans les hauteurs de Paris. J’avais vraiment très peur, donc une fois en haut j’avais fermé les yeux. Je me suis donc dit que je devais refaire une expérience similaire, et cette fois, avoir la chance de regarder le paysage qui m’entoure.

Florian Marques

Deux jours pour se préparer à toutes les éventualités

Le soir du vendredi 2 octobre, ces courageuses personnes se sont rejoints Porte de Pantin, au nord de Paris, pour partir à Maubeuge. Une fois arrivés à destination, c’était repos. Le samedi dans la matinée, il fallait être au taquet.

Les entraînements se sont faits grâce à l’avion sur place © Florian Marques

De 8h à 17h, les efreiens ont découvert les mécanismes du parachutisme, les choses à éviter, les procédures de secours et les joies de s’entraîner au grand saut dans un hangar.

On a simulé la sortie de l’avion et un déploiement de parachute. Si la voile n’était pas bien en place, on nous a appris à se sortir de cette situation et les procédures de secours si cet incident devait arriver.

Florian Marques

Pour son premier saut, Florian aura droit à un déploiement automatique de la voile grâce à une sangle attachée à l’avion. Aucun risque, donc, d’oublier de l’ouvrir (si jamais ça devait arriver !)

Le président de l’ASPU l’a bien mis à l’aise. Ses explications étaient claires, sa formation l’a bien préparé, et son équipe avait toujours les réponses à ses questions.

Le cours et les simulations ont été très rassurants. L’équipe est vraiment cool, et ça m’a permis de ne pas paniquer.

Florian Marques

Jamais deux annulations sans trois

Florian avait déjà prévu de sauter, en avril dernier. Malheureusement, le confinement est tombé. « Ça m’avait bien soûlé, je voulais vraiment y retourner » nous dit-il.

Après le weekend d’initiation, le weekend du 24-25 octobre devait marquer (enfin) son premier saut en parachute. Manque de chance, les conditions météorologiques n’assuraient pas la sécurité des sauteurs. Malheureusement, le confinement a fait son grand retour entre temps, et son saut devra de nouveau être repoussé.

Malgré tout, celui-ci se dit prêt à sauter, et n’a pas peur que la date fatidique soit repoussée. Il rassure : « Il ne faut pas avoir peur de sauter, car les problèmes arrivent généralement quand quelqu’un a un excès de confiance et fait n’importe-quoi. » Avis aux amateurs !

Inscrivez-vous pour les derniers sauts de la saison en octobre en cliquant ici

Offres étudiantes – ScholarVox

Offres étudiantes – ScholarVox

En tant qu’étudiant.e à Efrei Paris, tu as droit à de nombreux services à prix réduits ou même gratuits. Nous avons voulu te présenter un éventail de ce à quoi tu peux avoir accès, tout au long d’une série d’articles. ScholarVox est une plateforme de lecture en ligne, offrant 40.000 ouvrages.

Lire, c’est bien, mais lire et apprendre en même temps, c’est pas mal non plus. C’est ce que propose ScholarVox, une librairie en ligne donnant accès à 40.000 ouvrages aux étudiant.es, enseignant.es et permanent.es du campus.

Trois collections thématiques sont disponibles en libre accès pour une lecture en ligne. Ces catégories sont les ouvrages de Sciences de l’Ingénieur, ceux de Sciences Eco Gestion et ceux sur l’Emploi, les métiers et la formation. En anglais ou en français, l’Efrei te permet d’accéder à une large base de données de connaissances, accessibles simplement depuis ton navigateur.

Tu peux, à titre d’exemple, développer tes connaissances en C++ grâce au livre de Gabor Szauer sur l’animation dans les jeux. Tu peux aussi apprendre à programmer une intelligence artificielle grâce à Artificial Intelligence with Python d’Alberto Artasanchez. Ou encore, développer tes compétences oratoires grâce au livre Accrochez votre auditoire de Martine Compagnon.

L’accès est disponible uniquement sur web, ce qui te permet de lire sa propre sélection sur téléphone. Il est aussi possible de faire lire le texte à voix haute grâce à un navigateur compatible, comme Edge, ou avec une extension.

L’offre a été partagée par l’Efrei dans une newsletter datant de novembre 2018, où une petite case a été allouée à ScholarVox. Il est temps de donner du crédit à ce que peut offrir ce site en l’essayant par soi-même !

Pour y accéder, il te suffit simplement de te connecter à tes identifiants MyEfrei en accédant au lien suivant : http://trk-3.net/l2/74K1b15lV8/67623/1905229530.html (promis, pas de carabistouille, le lien vient d’une newsletter de l’Efrei).

Offres étudiantes – JetBrains

Offres étudiantes – JetBrains

En tant qu’étudiant.e à Efrei Paris, tu as droit à de nombreux services à prix réduits ou même gratuits. Nous avons voulu te présenter un éventail de ce à quoi tu peux avoir accès, tout au long d’une série d’articles. Cet article est dédié à JetBrains, une suite de logiciels de développement pour faciliter le codage.

Société de développement basée en République Tchèque, JetBrains est connue pour ses célèbres IDE (Integrated Development Environment, ou Environnement de Développement/EDI en français). Peut-être as-tu déjà touché au développement sur Android, donc à Android Studio. Ou alors PyCharm ou IntelliJ IDEA, des EDI pour Python et Java. Eh bien, ces logiciels sont développés par JetBrains, et tu peux y avoir accès gratuitement en étant étudiant.e.

Un EDI permet de faciliter le développement d’un logiciel ou d’une application. La suite JetBrains offre toute une variété d’environnements de développement pour faciliter ton codage. Java, C, C++, Python, Ruby, Javascript… tout y passe.

Adieu CodeBlocks, bonjour JetBrains

JetBrains ne fonctionne pas comme Visual Studio Code qui est extensible et permet donc de coder avec de nombreux langages en une seule app. Leurs EDI s’apparentent davantage à CodeBlocks ou NetBeans (mais en largement mieux). Chaque logiciel est donc spécialisé dans un langage.

Armoire avec stickers JetBrains
Arriverez-vous à trouver les iconiques stickers JetBrains sur l’armoire du BDE ?

Ainsi, tu pourras intégrer une base de données SQL à ton application Java, utiliser un framework de développement web en Python, développer en multi-platforme avec Kotlin, générer les constructeur, getters et setters et facilement formater ton code. Ils envoient même des stickers aux personnes qui en font la demande !

La licence inclus les produits suivants :

  • Android Studio, pour développer sur Android
  • PyCharm pro, pour développer en Python
  • IntelliJ IDEA, pour développer en Java
  • CLion, pour développer en C et C++
  • PhpStorm, pour développer en PHP
  • WebStorm, pour développer en Javascript
  • DataGrip, pour gérer ses bases de données
  • Rider, pour développer avec la technologie .NET
  • ReSharper, dotPeek, dotMemory, dotTrace, des outils en .NET
  • GoLand, pour développer en Go
  • MPS, pour développer son propre langage spécifique
  • RubyMine, pour développer en Ruby

Grâce à ta carte étudiante ISIC (la carte verte dans ton portefeuille qui n’est pas ta carte vitale), tu peux postuler pour bénéficier de la licence et accéder à leurs logiciels. Il suffit de remplir un formulaire pour y avoir accès, rien de bien compliqué.

Crédits photos : Célia Bunouf et Aubin Dubreuil

Offres étudiantes – Streaming de musique

Offres étudiantes – Streaming de musique

En tant qu’étudiant.e à Efrei Paris, tu as droit à de nombreux services à prix réduits ou même gratuits. Nous avons voulu te présenter un éventail de ce à quoi tu peux avoir accès, tout au long d’une série d’articles. Si tu as un abonnement Spotify, SoundCloud, Apple Music ou autre service de streaming, tu peux potentiellement diviser par 2 tes frais.

Ta carte étudiante renferme bien plus de promos que tu puisses imaginer. Parmi ces réductions, tu as droit à pas mal d’abonnements de streaming à prix réduit. Nous les avons recensé pour que tu puisses profiter de ta musique à prix étudiant.

Streaming avec Spotify

Le géant suédois, né en 2008, a su détrôner le marché du piratage. Android, iOS, Windows, Mac, Debian, web, Xbox, Google Home, Last.fm, Dice ou même certaines voitures… Par son expérience, Spotify s’intègre partout. Il est un allié de choix pour tes soirées intensives quand YouTube ne suffit plus.

Le service est disponible à 5€ par mois au lieu de 10€ pour les étudiant.es, comme de nombreux autres services de streaming. Le formulaire d’inscription est disponible à ce lien.

L’alternative Deezer

Si tu préfères le mode clair et le Made in France, tu peux opter pour Deezer. Pareil que pour Spotify, le service est disponible à 5€ par mois. Le formulaire d’inscription est disponible à ce lien.

Les autres services (mais pas des moindres)

Ni Spotify ni Deezer te plaît ? Pas de souci, il existe de nombreux autres services de streaming à prix étudiant !

Toujours pas trouvé ton bonheur ? Il existe plein d’autres services proposant des offres étudiantes, une simple recherche Google t’éclairera davantage.

Autrement, si tu as un VPN, tu peux contourner le système et essayer des forfaits premium internationaux pour un coût moindre. Par exemple, Youtube Premium en Inde est disponible à 1,5€ par mois ! Et en prime, tu peux le faire avec ta carte bancaire française.