Webinaire sur Zoom pour les étudiants L2/L3

Jeudi 14 mai, Rana Farha invite les étudiants en L2 et L3 à rejoindre une conférence sur Zoom à 16h. Au programme : réunion d’échange de 2h sur le confinement, les contrôles, la tricherie et bien d’autres questions.

Presque 250 participants, c’est ce qu’a annoncé Nicolas Sicard à la lancée du webinar. Frédéric Meunier a ouvert la session en précisant les points allant être abordés. Il s’est félicité de la mobilisation des enseignants et des étudiants sur le confinement.

Les évaluations sont parfois compliquées à gérer. M Meunier a rappelé que la plupart d’entre-elles se sont bien déroulées, toutefois la direction des études a fait remonter des problèmes concernant l’équitabilité des évaluations.

Nicolas Sicard, directeur des études, a invité les étudiants à communiquer dans cette période d’isolement. « Pensez à communiquer si vous avez des problèmes avec vos responsables pédagogiques de promotion. C’est toujours difficile d’admettre d’être en difficulté mais il faut en parler » .

Il a aussi abordé le sujet du copiage et du plagiat. « Il faut être prudent, si on se rend compte qu’il y a des abus on devra sanctionner. Nous vous invitons à être responsables » .

Une fois les présentations effectuées, l’équipe a fait place aux questions posées dans le chat de Zoom, que Anne Edvire, Chief Happiness Officer, a relaté tout au long du webinar

Doit-on toujours payer la scolarité ? Aura-t-on des remises ?

F. Meunier : La question était de savoir si l’investissement des enseignants étant croissante devrait être rémunéré en conséquence, d’un autre point de vue. 2/3 du budget est prévu pour les ressources humaines, « plus à votre côté que d’habitude » . Le reste est dédié aux locaux, aux systèmes d’informations toujours plus sollicités, et globalement il n’est pas possible de faire d’économies. L’école a donc pris la décision de le pas modifier les frais de scolarité.

Pensez-vous garder ce mode de fonctionnement dans certaines matières ?

F. Meunier, N. Sicard et R. Farha : À court terme, il ne devrait pas y avoir trop de phases de reconfinement. On ne sait pas combien de temps cette situation va durer. À l’école, les locaux ne permettent pas la distanciation.

Sur le moyen-long terme, il n’est pas exclu que certains cours se feront de manière distancielle. Les outils ne sont pas les mêmes entre les enseignements distanciels et présentiels, et certains ont plus de mal à les adopter. La solution pour permettre un retour au campus serait d’hybrider les enseignements selon la pertinence du cas par cas.

Pour les étudiants vivant loin de la capitale, il sera nécessaire de revenir pour la rentrée afin de suivre ces cours en physique. C’est aussi pour garder les exigences de la CTI qu’il faudra trouver un équilibre.

L’équipe pédagogique invite les étudiants à remonter leurs problèmes

Les cours à distance demandent une charge accrue de travail, comme pour les projets transverse. Pour les L2, le rendu sur l’impact environnemental est annulé, à titre d’exemple. R. Farha invite les étudiants à remonter les problèmes rencontrés afin de faciliter cette année pour tout le monde.

L’équipe prévoit une présentation du programme L3 et des majeures, le 2 juin, ainsi qu’un forum des majeures pour affiner le choix pour la suite. À l’issu de ce forum, les inscriptions pour les majeures seront ouvertes.

webinaire L2 sur Zoom
Le webinaire sur Zoom de l’équipe de l’Efrei

Des nouvelles de la résidence étudiante qui devait ouvrir en septembre ?

F. Meunier : D’ici septembre, la résidence devrait ouvrir. Sergic-Residences s’occupe de son ouverture, et devrait respecter les délais, bien que le 15 novembre serait une date plus raisonnable. Toutefois, les promoteurs immobiliers vont faire de leur mieux afin d’ouvrir la résidence en septembre.

Si les cours de septembre se font à distance, serons-nous dans l’obligation de prendre un logement ?

F. Meunier : La majorité des enseignements sont plus efficaces en présentiel, bien que le distanciel est plus intéressant pour certains modules. C’est pourquoi que la présence sur le campus sera requise dans certains cas. L’équipe de planification travaille sur le sujet, mais a écarté l’idée de faire du 100% à distance.

En vue du déconfinement, l’Efrei devrait-elle reprendre des périodes de présentiel pour le TOEIC ?

N. Sicard, K. Moran et F. Meunier : L’objectif est de faire appliquer les conditions de passage de L3 vers la M1 sur le niveau du TOEIC. Toutefois, ce concours demande une présence de nombreuses personnes en même temps dans une même salle.

C’est pourquoi les organisateurs de la certification proposent une option d’évaluation officielle à distance avec l’exploitation de la webcam de l’ordinateur et de la caméra du téléphone. De nombreuses certifications professionnelles se font de cette manière. D’autres informations seront précisées à l’avenir.

Les étudiants sélectionnés pour l’alternance seront-ils aidés pour la recherche d’un contrat ?

N. Sicard et F. Meunier : Le service des relations entreprises peut aider ces élèves. Le CFA peut aussi aider les futurs alternants à trouver des entreprises.

Un mail a été envoyé concernant du volontariat pour le SWIM, toutefois elles demandent 35h par semaine d’investissement

N. Sicard et C. Michel : Des aménagements ont déjà été faits pour cette situation. Les étudiants en L3 peuvent bénéficier d’une situation exceptionnelle à l’instar des M1 et M2.

Est-ce que je devrais repasser le TOEIC en juin si j’ai un niveau satisfaisant ?

K. Moran : Pour le passage en M1 il faut avoir un minimum de 600 points. Si ce pallier a été passé, le passage ne sera pas un problème. Les options pour le classement dans les groupes de niveaux en communication sont actuellement étudiées et l’équipe reviendra sur le sujet par la suite.

Le projet transverse étant un projet d’entreprise, serait-il envisageable de le reporter voire de l’annuler étant donné que des entreprises reportent elles-mêmes leurs projets ?

R. Farha : La construction du prototype peut être compliqué et les tuteurs prendront en compte ce point dans l’évaluation. Toutefois, ce projet ne sera pas annulé car ces conditions pourraient se représenter à l’avenir.

Allons-nous avoir le classement pour le semestre 3 ?

R. Farha : On approche de la fin de l’année donc le classement sera publié en fin d’année

Moodle permet d’avoir une marge pour les problèmes de connexion, mais certains professeurs ne l’utilisent pas. Sera-t-elle employée à l’avenir ?

F. Chakchouk : L’équipe tient en compte ces problèmes et a pu rattraper les problèmes techniques de la majorité des épreuves (notamment en bases de données 2 en L3). En aucun cas les étudiants ne serons responsables des problèmes techniques.

Les conditions d’examens sont parfois défavorables. Parfois contre la tricherie, mais souvent au détriment des étudiants (ne pas pouvoir revenir en arrière, trop de questions pour le temps imparti…)

F. Chakchouk, N. Sicard : Il y a certaines difficultés et imperfections sur l’élaboration des QCM, mais l’équipe fera de son mieux pour améliorer la qualité des examens.

Certains examens peuvent paraître impossibles en vue du temps imparti pour réaliser les QCM, mais c’est une résolution contre la tricherie. Dans tous les cas, tous les étudiants disposent des mêmes conditions donc il ne faut pas se faire abattre par ces conditions.

Les programmes S5 et S6 sont-ils inversés ?

R. Farha : C’est presque ça, à quelques modules près

Comment les doubles diplômes vont-ils être réalisés ?

A. Béhar : Les présentations des doubles diplômes seront faites en septembre

En L2 bio, comment les TP de biologie vont-ils être réalisés ?

R. Farha, M. Mathew : L’équipe a reçu des informations du CNAM disant que les étudiants ne pourront pas être accueillis pour leurs TP. S’il n’y a aucune option, l’équipe envisage d’annuler certaines matières.

M. Mathew envisage déjà d’utiliser des datasets en ligne pour les TP.

Serait-il envisageable de changer le coefficient de projets plus lourds que de simples DE sous format QCM ?

R. Farha : Il n’est pas possible de changer des coefficients déjà établis en cours de route, mais l’équipe peut l’envisager.

Il y a eu beaucoup de retours sur le dysfonctionnement des majeures en cybersécurité et en avionique et espace, est-ce qu’il y aura des dispositions pour les améliorer ?

F. Meunier : L’école a du faire face au départ de deux personnes importantes dans ces majeures, et les élèves ont été impactés directement et indirectement par cette transition difficile.

Pour pallier les départs, l’école a recruté beaucoup d’intervenants qualifiés pour les enseignements, et compte ouvrir deux groupes spécialisés pour la majeure cybersécurité. Des certifications en cybersécurité ont été mises en place, peut-être avec un peu de retard cette année.

L’école compte créer l’Efrei Cyber Academy qui devrait donner plus de visibilité aux étudiants. M Meunier insiste sur les efforts mis en place pour ces majeures.

Est-ce que le WEI aura lieu ?

F. Meunier : Il faudra faire recours à la créativité pour intégrer les étudiants mais il n’est pas raisonnable de faire un weekend tel qu’on l’a connu cette année

Serait-il possible d’avoir des DE blancs ?

F. Chakchouk : L’équipe travaille dessus pour un futur proche, afin d’avoir une base de données de questions qui seraient différentes de celles des examens

On peut mieux tricher sur un QCM que sur des questions ouvertes

N. Sicard, H. Kassel et F. Chakchouk : Il est tout aussi facile de tricher sur des questions ouvertes que sur des QCM. C’est une façon de faire que l’équipe a jugé pertinente. Il y a certes des défauts, mais ce n’est pas uniquement pour limiter la triche. L’équipe expérimente déjà sur la possibilité d’avoir des sujets différents par étudiant.

L’année de L3 new sera-t-elle écourtée ?

R. Farha et C. Michel : Les étudiants devraient revenir sur le campus en juin afin de faire un travail de préparation. L’élaboration du travail est en cours. Les visa d’études dans différentes destinations ne permettent pas de rester de manière illimitée dans des destinations.

Est-ce normal que les notes de LV2 ont disparu de MyEfrei ?

R. Farha : Non, la LV2 est maintenue

Les notes en S5 sont différentes en fonction des destinations. Seront-elles égalisées ?

R. Farha : Elles ont déjà été harmonisées selon les modalités d’évaluation des différents pays

Des prises électriques en amphi A à la rentrée ?

F. Meunier : Ça demande de refaire tout l’amphi et l’école ne peut pas tout faire en même temps. Il n’y en aura pas plus à la rentrée

Pourquoi ne pas prendre la moyenne des 3 premières années au lieu du S5 et S6 pour le choix des majeures ?

R. Farha : Les L3 et les L3 new n’ont pas le même parcours en L1 et en L2, donc l’équitabilité a été tranchée sur les notes en S5 et en S6.

Les rattrapages seront faits en ligne ou à l’Efrei ?

R. Farha : En ligne, quelque-soit le semestre

Concernant le délai pour réaliser les QCM, ceux-ci sont trop courts pour les faire sans stresser. Beaucoup d’élèves disent ne plus pouvoir continuer car les inégalités se creusent

A. Edvire et F. Meunier : Il y a énormément de retours qui seront pris en compte. Dans tous les cas, la remontée des dysfonctionnements est essentielle pour améliorer la qualité des enseignements. L’équipe doit cependant garder des points de contrôle pour mesurer les acquis des étudiants.

Malgré la triche et les sanctions, les acquis sont nécessaires dans le monde du travail. L’équipe conçoit les insatisfactions de certaines évaluations mais incite les étudiants à donner leur meilleur pour les terminer dans le temps imparti

Une réponse d’Étienne Lambert a particulièrement retenu l’attention :

webinaire L2 sur Zoom
Réponde d’Étienne Lambert sur les modalités des examens

La licence UPEM est-elle maintenue ?

R. Farha : Il faut toutes les notes afin d’avoir de pouvoir les envoyer, mais la licence est bien maintenue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *