Communiqué du directeur à la suite de l’annonce du déconfinement

Déconfinement de l'Efrei

Le lundi 13 avril, à 20 heures, notre président de la République, Emmanuel Macron s’est prononcé, lors d’un discours, sur un probable déconfinement de la France le 11 mai prochain. En commençant par la réouverture des crèches, écoles, collèges et lycées. Seuls les établissements d’enseignement supérieur sont certains de ne plus ouvrir leurs portes avant septembre prochain. L’Efrei en fait partie. 

Jeudi après-midi, à 16h50, notre directeur, Monsieur Frédéric Meunier s’est adressé sur les futures mesures prises par notre école. Nous, équipe de ReName, sommes conscients que la visualisation de courriels est moins pratique et moins spontanée que de visualiser un post sur les réseaux sociaux. C’est pourquoi, nous avons décidé de vous faire un résumé détaillé du communiqué de notre directeur.

Tout d’abord, M. Meunier nous a rassuré sur le fait que la grande majorité des étudiants ont pu rentrer chez eux, ou rester, par choix, à l’étranger. Cependant, qui dit majorité, dit également minorité, minorité d’étudiants restés isolés dans les résidences étudiantes, mais ceux-ci peuvent compter sur le soutien d’Efrei Paris qui fera le maximum pour les aider dans cette période difficile. Notamment en se rapprochant de leurs enseignants ou de Christophe Mairet au service scolarité afin de faire part de leurs difficultés.

Un enseignement de qualité

À la suite de cela, notre directeur a affirmé être satisfait de l’organisation des enseignements. Ceux-ci n’ont pas subi d’accrocs ni de baisse significative du taux de présence. Et c’est pourquoi, notre directeur exprime son contentement. 

Je souhaite vous féliciter et à vous remercier toutes et tous pour votre engagement, votre responsabilité et votre solidarité. Je tiens à adresser également mes remerciements et mes félicitations à vos enseignants permanents et vacataires, qui, tout comme vous, sont confinés et ont assuré votre accompagnement

Frédéric Meunier, directeur d’Efrei Paris

L’international change pour le déconfinement

Suite à cette introduction, M. Meunier a annoncé les nouvelles mesures, en commençant par la mobilité internationale 2020-21. Pour les futurs L3, le S5 n’aura pas lieu à l’étranger, mais sur le campus. Cependant, il rassure en disant

Nous souhaitons proposer l’année prochaine, aux L3 comme aux prochains L3 new, une mobilité académique de 12 semaines comprise entre début mars et mi-mai 2021.

M. Meunier

Pour les futurs M2, l’étude se fera au cas par cas. Si les partenaires les accueillent et si les autorités le permettent, notamment hors Europe, ils pourront faire un semestre de M2 ou un double-diplôme à l’étranger s’ils le désirent. Bien sûr, l’Efrei leur gardera une place dans leurs majeures s’ils devaient malheureusement abandonner leur projet, même à la dernière minute.

La SWIM, bien qu’étant aménagée, est maintenue et toutes les règles d’aménagement ont été récemment envoyées par la direction des relations internationales afin de permettre de valider la SWIM malgré ce contexte.  

Une rentrée inédite après le déconfinement

Les examens de fin d’année et des rattrapages seront bien évidemment maintenus afin d’évaluer les compétences académiques. La direction des études étudie actuellement plusieurs options et reviendra vers les élèves pour préciser les modalités de contrôle mises en place pour chaque module.

Les dates de rentrées ne changent pas et s’étaleront du 17 août pour les L1R et les L2 new au 28 septembre pour les M2 sous statut étudiant. La direction des études les précisera à nouveau très prochainement.

Depuis le confinement, les travaux du futur bâtiment Bd Gorki ont cessé. Ainsi, il est aisé d’imaginer un retard d’ouverture du bâtiment initialement prévue fin juillet, pour le déconfinement. Malgré un accord de la mairie de Vitry-sur-Seine pour conserver l’annexe éphémère de Monod au moins trois années supplémentaires, certains cours devront certainement se faire à distance afin d’éviter d’étaler les enseignements sur le campus.

D’autant plus pour de nombreux étudiants le semestre en immersion 20-21 se fera à Villejuif et les mesures sanitaires de distanciation qui pourraient continuer à être imposées même après l’été sont encore inconnues. Enfin, pour ce qui est des travaux du futur innovation lab et des extérieurs, ils ont également été mis en pause et reprendront avec le déconfinement.

Le TOEIC est maintenu et les niveaux minimums pour passer en année supérieure resteront à 600 pour passer de L3 à M1 et 720 pour passer de M1 à M2. Pour les étudiants en difficulté, la direction des langues a préparé un programme d’apprentissage et de révision en trois étapes avec l’organisation d’un « Toeic Summer Boot Camp » à Villejuif du 29 juin au 24 juillet. 

Réaménager les stages pour préparer le déconfinement

M. Meunier a également énoncé des aménagements pour les stages 2019-20. Pour les actuels L1 et L2, les stages peuvent être validés par une mission de volontariat solidaire liée au contexte actuel. Les L1 qui n’auront pas effectué de stage ou de mission de volontariat devront le faire l’année prochaine.

Les L2 qui ne l’auront pas effectué ne seront pas empêchés de passer pour cette raison, mais devront le faire à la fin de leur année de L3. Pour les actuels L3 new, tout comme les L3, le stage de cette année devient optionnel.

Pour les M1, la durée minimum du stage, initialement ramenée à 15 semaines, est rabaissée à 12 semaines qui se terminent obligatoirement avant le 26 septembre 2020. L’obligation de réaliser le stage M1 avant de passer en M2 est exceptionnellement annulée cette année. Toutefois, cette exception semblait déjà être opérationnelle les années précédentes. En effet, certains M1 des années précédentes ont pu passer en M2 sans stage.

Ceux qui n’auront pas pu trouver un stage de minimum trois mois cette année devront faire un stage technique de 6 mois l’année prochaine avant de réaliser leur stage de fin d’études, lui aussi de 6 mois, tout en respectant les contraintes légales inhérentes aux stages.

À titre exceptionnel, et afin de ne pas être pénalisé financièrement, l’Efrei accepte que le stage de fin d’études soit réalisé lors d’une période salariée pour autant que l’entreprise signe un document attestant avoir connaissance du fait que la diplomation est conditionnée à un suivi pédagogique de l’école pendant 6 mois, à la rédaction d’un rapport et à soutenance du stagiaire.

Pour les M2, la situation actuelle ne devrait avoir qu’un impact de report de la fin de leur stage. Nous restons à l’écoute de toute situation particulière qui nous sera soumise. 

Bien entendu, ces aménagements n’annulent pas l’obligation des demandes de validation préalable ni, le cas échéant, des rapports à fournir et/ou des soutenances à réaliser.

Enfin, pour ce qui est des programmes spécialisés et alternance PGE, les responsables des études préciseront les impacts particuliers du prolongement du confinement concernant vos programmes.

Pour conclure, si besoin ou changements, la direction des études précisera les modalités de toutes les décisions prises ci-dessus. 

Enfin… parce qu’on aime tous les JPO ! L’école organise une JPO virtuelle samedi 18 avril à 14h pour le PGE et 15h30 pour les programmes spécialisés. 

Laisser un commentaire