Séance henné et manucure avec Make Me Up

Le stand de soin des mains de Make Me Up

Make Me Up, la grandissante association de bien-être et de beauté, a réussi à organiser un atelier de beauté des mains le vendredi 17 mai. Entre partiels et projets, l’équipe a pu en faire profiter les mains surexploitées des efreiens et efreiennes venus pour l’occasion.

L'atelier de Henné
Le stand de henné, organisé par Sajani

Nous avons réussi à glisser notre interview pendant un atelier de henné. Sajani, vice-présidente de Make Me Up, a fait d’une pierre deux coups. Elle et les autres membres nous ont fait part de leur contentement. Leur atelier de beauté des mains est un franc succès, et ça c’est grâce à l’investissement de tous leurs membres.

Pour l’instant, il y a eu relativement beaucoup de monde. Avant, on n’avait jamais de temps pour s’investir dans l’asso. Mais, maintenant qu’on a du temps pour réviser, on a pu s’organiser ça. Nous sommes contentes que la promotion de l’événement ait marché !

Sajani, vice-présidente
Le stand de manucure, organisé par Nina

L’asso qui ne chôme pas

Make Me Up a déjà organisé d’autres événements d’envergure depuis son arrivée en septembre. En octobre, l’équipe avait envahi l’école de zombies avec leur atelier de maquillage FX. En mars, ils ont organisé des séances d’ostéopathie en collaboration avec l’école Ostéobio. Nous avons même couvert l’événement pour l’édition de mars.

Le concept leur est venu d’une blague d’un ami, qui leur avait glissé l’idée de faire cet événement. « Si vous organisez un atelier de henné, c’est sûr que je viendrai » . Cécile était partante pour tenter le coup. Alexia, la présidente, a trouvé l’idée géniale. Nina savait faire les ongles. Ensemble, elles ont fait de la blague une réalité.

Les filles nous avouent que sur le moment, elles n’ont pas encore vu de garçon. Mais apparemment, elles attendent un certain gars qui leur avait promis de venir. « Disons que les garçons préfèrent le maquillage FX ! » , nous confie la présidente.

Le henné, la tradition asiatique à l’Efrei

Sajani était au stand du henné ce jour. C’est sa première fois, mais elle a pu s’entraîner avec sa grand mère avant. « Bon, j’étais petite à l’époque, mais je trouve que le résultat est pas dégeu ! » . Elle a, à sa gauche, une feuille qui recense une dizaine de dessins de henné qu’elle arrive à très bien reproduire. Une passante nous dit qu’elle est contente d’être passée.

Je suis super heureuse d’être venue ! J’adore le henné qu’elle m’a fait ! Pour moi ça représente beaucoup. C’est un dessin très sympa, c’est une photo sur Instagram, c’est une excuse pour ne pas bosser pendant la prochaine heure !

Une fille qui approuve l’idée
Sajani qui fait un henné
Sajani réalisant un henné

Le henné est réalisé avec de la pâte de henné, issu de la poudre d’une plante du Moyen-Orient. Les dessins, abstraits ou floraux, sont traditionnellement réalisés sur la main ou sur les pieds des filles. Sa représentation varie selon les cultures. Pour les indiennes et les sri-lankaises, on pratique le henné quelques jours avant la cérémonie d’un mariage.

La pâte de henné est presque 10 fois plus chère en France que quand elle est importée du Sri Lanka. Sajani a pu ramener son tube lors d’un voyage. Le produit, venu d’autres contrées spécialement pour l’occasion, est presque un produit de luxe en France.


L’atelier de beauté des mains des filles de Make Me Up est une idée géniale. Le genre d’idées qu’elles sont prêtes à recommencer. Même si le résultat est éphémère – les mains sont revenues comme avant en quelques jours – le concept est louable. Faire profiter les mains des passants pour quelques heures, voilà une idée qui fera de Make Me Up une association de renom !

Laisser un commentaire