Venez jouer avec Asian’Efrei à la Japan Expo

Image promotionnelle du stand

Qui dit Asian’Efrei dit culture nipponne, et qui dit culture nipponne dit Japan Expo. Pour les 20 ans de l’incontournable exposition parisienne, l’asso efreienne de culture asiatique a initié, comme à son habitude, au jeu du Koï-Koï, ou こいこい pour les polyglottes.

Le jeu du Koï-Koï est, de très loin, similaire au jeux des 7 familles

Du 4 au 7 juillet, des membres de l’Asian’Efrei se sont donnés à cœur joie d’initier des passants au jeu traditionnel du Koï-Koï. Ces passants, ce sont les 250.000 visiteurs annuels de la Japan Expo. 20 ans déjà que l’événement d’ampleur nationale existe, initialement créé par l’association Epitanime de l’Epita. Une façon de montrer que la culture nipponne peut tisser tous les liens, même les plus saugrenus !

Le Koï-Koï est un jeu qui se pratique entre 2 joueurs avec les cartes de Hanafuda (merci Wikipedia). Il consiste à faire le plus gros score en récupérant les cartes sur la table et en faisant des combinaisons. Un jeu « quitte ou double » comme nous dit la présidente de l’asso, présente pour l’occasion.

C’est simple à apprendre, mais difficile à maîtriser. Personnellement, ça fait 4 ans que j’y joue donc j’arrive à y jouer correctement. Quand on débute c’est pas facile de connaître toutes les combinaisons et les astuces !

La présidente

Une initiation qui a du succès

Les 7-8 membres de l’association ont réussi à ramener pas mal de monde au stand X189, bien que la zone des jeux de société se trouve loin de l’entrée. Depuis une dizaine d’années, l’équipe répond présente pour la convention et tous les ans, elle organise… des initiations au Koï-Koï. Au point où certains habitués reviennent même chaque année !

On avait un peu de tout, des curieux qui passaient là et qui voulaient apprendre le jeu, des habitués qui voulaient participer au tournoi… Vraiment pas mal de monde est venu, notre stand était rempli toute la journée !

La présidente

Une recette inchangée

En plus d’un quizz de culture pop et traditionnelle, Asian’Efrei organise des concours quotidiens de Koï-Koï. 15 heures pétantes, 16 participants maximum, et le gagnant ou la gagnante remporte le jeu avec lequel il ou elle a joué !

Même si le jeu s’organise en 12 manches, on a préféré réduire ça à 3 par match sinon ça s’éternise. Personnellement, j’ai essayé de les faire, les douze manches… Mais ça nous a pris des heures !

La présidente

Hormis pour organiser les compétitions, où il fallait l’équipe au complet, les membres tournaient pour être au moins 5 sur place. En prenant leurs pauses, les autres pouvaient se balader dans le parc et ainsi découvrir ce salon mythique !

C’est avec la même énergie que l’équipe compte revenir l’année prochaine, afin d’initier de nouveaux passants à ce jeu complexe mais très populaire. « On ne compte pas changer la recette, mais si on pouvait un peu modifier la déco en ajoutant Wafuru (leur mascotte en panda, ndlr.), ça serait top ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *