4eSport : à la conquête des UE Masters

Les boyz de 4eSport à Madrid

Jeudi 20 juin, l’équipe de 4eSport accompagnée du service com de l’Efrei se rejoignent à Madrid au salon Gamergy pour les UE Masters 2019. Riot Games, l’éditeur de League of Legends, a convié pour la première fois la division des joueurs de LoL de l’asso pour les championnats étudiants européens.

Les joueurs français
© Efrei Paris

Une première pour la Grosse Ligue

C’est une histoire qui remonte quelques semaines avant, le 6 juin, lors de la 2e finale de la Grosse Ligue, première du genre dans le monde de League of Legends. Finale 100% online avec des équipes se côtoyant déjà, organisée par le Student Gaming Network.

On connaissait toutes les équipes, on savait à l’avance lesquelles il fallait redouter. On a eu de la chance au niveau du placement des matchs, mais on a quand même eu à affronter les plus grosses équipes de France !

Ils ont dû redoubler d’efforts, surtout face à CPE eSport, puis lors de la finale contre Boudindon d’UnivNantes. C’était la première édition du championnat à la française, qui se faisait représenter jusque-là dans une équipe d’Europe Centrale (Belgique, France…). 4eSport a eu l’honneur d’ouvrir le bal en se plaçant en haut du classement.

4eSport à Madrid
L’équipe à Madrid pour les University Esports Masters

Direction Madrid pour les UE Masters

Un peu moins de deux semaines d’entraînement, et les joueurs sont d’attaque pour la suite de leur ascension. Ils se retrouvent à Madrid le 20 juin pour la Gamergy 2019, un grand salon d’eSport à la Paris Games Week.

C’est un gros salon, avec plein de compétitions et de monde. Quand on y est c’est énorme, avec des scènes de partout. Y’avait des milliers de gens qui se baladaient entre les nombreuses compétitions, genre Fortnite ou CSGO.

Mais eux ne sont pas là pour errer sans but dans le centre. Leur objectif était tout tracé : remporter les européennes pour jouer la finale mondiale à Hong Kong.

Certaines équipes ne leurs étaient pas inconnues, ils ont pu s’affronter par le passé et tisser des amitiés. « L’ambiance générale en hors-jeu était très détendue » , nous confie le vice-président, qui s’occupe du pôle LoL et qui a organisé tout cet événement.

Les débuts étaient un peu compliqués, surtout en raison de nombreux problèmes qui ont retardé la première rencontre.

On a eu un peu de mal niveau technique au début, les PC étaient impossibles à jouer avec. Les organisateurs ont trouvé des solutions, on n’avait pas à se plaindre.

Une fois la scène parfaite, tout s’est passé très vite. « On a pu croiser du monde mais on avait peu de temps pour leur parler. Entre deux matchs, on a discuté avec les anglais, qui étaient très sympa » . Anglais qu’ils ont réussi à battre au premier round.

Le niveau était serré, le but étant de marquer le plus de points. « Personne n’a fait aucune défaite pendant le tournoi » , pointe le vice-président afin de montrer le niveau général.

Une compétition très serrée

L’euphorie restera quelques heures, jusqu’au lendemain où tout ne s’est pas passé comme prévu. D’abord les Pays-Bas, puis les autres finalistes, et enfin le match décisif contre le Portugal. Cette équipe, même s’ils n’étaient « pas vraiment chauds » , remporte 26-11 contre les français et s’impose comme gagnante des UE Masters 2019.

C’est pas de la chatte, on peut pas en avoir dans ce jeu. Ils ont réussi beaucoup d’actions au début de la partie, ont pu exploiter les erreurs des adversaires et ont gagné grâce à ça. Ils se sont beaucoup entraînés, bien joué à eux !

L’équipe de la péninsule est parvenue à battre la Belgique et l’Allemagne, deux équipes que les français redoutaient de base

Il y a eu des erreurs individuelles dans le collectif malgré notre préparation, on va travailler pour les réduire, on va travailler sur notre mental, et revenir plus forts l’année prochaine !

Malgré ces problèmes de coordination, les joueurs se sont retrouvés quelques jours ensemble en Espagne. Ils nous accordent que « c’était une belle expérience humaine » qui les a rapprochés. L’équipe a quand même pu visiter Madrid et faire des soirées.

Pour revenir aux UE Masters de l’année prochaine, ils vont « reformer l’équipe et se concentrer sur leurs points forts pour aller de l’avant » . Après avoir frôlé la victoire, peut-être gagneront-ils les prochains UE !

L'équipe portant le drapeau de l'Efrei
© Efrei Paris

Retrouvez la vidéo de l’événement tournée par l’équipe d’Efrei Vidéo Assos sur Youtube

Laisser un commentaire